Espace Adhérents

Espace Professionnels

Mon assurance auto

Mon Assurance auto à La Réunion

Le propriétaire d'un véhicule qui veut le mettre en circulation doit l'assurer, au moins avec une assurance responsabilité civile (appelée parfois assurance au tiers). Cette garantie sert à réparer les dommages que le véhicule pourrait occasionner à des tiers. La responsabilité civile ne permet pas d'indemniser le conducteur responsable d'un accident de ses propres dommages, mais ses passagers seront indemnisés, quel que soit le lien qu'ils ont avec lui. Le fait de circuler à bord d'un véhicule non assuré est un délit puni par une amende de 3 750 €.

L’assurance de votre auto, que votre véhicule soit utilisé ou non, est obligatoire.

A la Réunion (974) comme ailleurs, pensez à assurer votre auto….

Tout propriétaire d’un véhicule à moteur a l'obligation de l'assurer pour pouvoir le faire circuler.

Le véhicule peut être notamment :

  • une voiture (particulière, utilitaire ou sans-permis),
  • un 2 ou 3 roues (moto ou scooter) ou un quad, même non-homologué (une mini-moto par exemple),
  • une tondeuse auto-portée avec un siège permettant au conducteur de manœuvrer l'engin.
Assurance Auto 974
Assurance Tout risque

Assurance tous risques ou au tiers?

La garantie responsabilité civile, appelée souvent « assurance au tiers », est la garantie minimale que vous devez souscrire pour assurer votre véhicule.

Cette garantie couvre les dommages que le véhicule peut occasionner : blessure d'un piéton ou d'un passager, dégât causé à un autre véhicule par exemple.

En revanche, le conducteur du véhicule et le responsable de l'accident ne seront pas indemnisés pour les dommages qu'ils ont subis.

Vous pouvez bien entendu assurer votre véhicule en tout risque.

Quelle est la particularité du contrat tous risques ?

Vous disposez à la différence des autres contrats d’une garantie des dommages matériels qui vous couvre :

  • contre les risques de destruction ou de disparition de votre voiture
  • les dégradations commises lors d’une catastrophe naturelle ou technologique

Au-delà, la garantie du conducteur, peut prendre en charge :

  • les dommages corporels, même en cas d’accident responsable
  • Des garanties vol, bris de glace et incendie.

Pour un devis gratuit : Cliquez ici

Une agence proche de vous

Situé à la porte du sud sauvage, la commune de Saint Philipe accueille une nature riche et extraordinairement dépaysante. On passe de végétation luxuriante et humide, à des terres désolées et rocailleuses, cela dû à la présence du volcan juste au-dessus d’elle. D’ailleurs, appartient à la commune la zone du grand brûlé, cette vaste étendue entre Saint Philipe et Sainte Rose où les coulées successives du volcan se déversent parfois jusqu’à l’océan. Le littoral de la commune est marqué par des falaises inaccessible, où l’océan indomptable vient se fracasser pour le total éblouissement de nos yeux. Saint Philippe nous offre un spectacle de toute beauté sans cesse renouvelé grâce à sa nature sauvage et surprenante.

Saint-Philippe. La commune de Saint-Philippe environ 5 000 habitants, 15 413 ha, entre océan et volcan, occupe toute la partie Sud de l'île et une grande partie du massif volcanique. Son territoire est entièrement constitué de sols basaltiques plus ou moins anciens, plus ou moins riches, d'où une grande diversité végétale.

Actuellement la commune de Saint-Philippe s'étend de la ravine de Basse Vallée à la borne Hubert De Lisle au milieu du Grand Brûlé cette dernière sépare les communes de Sainte-Rose de Saint-Philippe et délimite aussi la partie au vent de la partie sous le vent.

La commune comprend : Basse Vallée, Le Baril, Mare Longue, le village à La Trinité, la Ravine Ango, Takamaka et le Tremblet.

Votre agence la plus proche de à La Réunion

Malgré une côte basaltique très escarpée et un océan souvent de mauvaise humeur, Saint-Philippe a une vocation maritime certain. La pêche : rouges, vivaneaux, cabots de fond, macabit, poisson d'ail, cardinal doré, tazar, empereurs, les thons, les bonites et des zomars, pêchés en casier.

La forêt, c'est la plus grande réserve de forêt de l'île, elle a poussé sur les plus récentes coulées de La Fournaise. Saint-Philippe est en grande partie le domaine de l'ONF, les propriétés sont des enclaves dans cette forêt : Le Baril, Basse Vallée, Takamaka et Citron Galet. Cette forêt est une des seules réserves naturelles intacte de La Réunion. Elle s'étage de la mer au volcan en quatre zones bien distinctes :

  • Zone des vacoas, sur une bande de 50 m assure une protection contre les embruns et permet l'artisanat. Ce joli travail occupe surtout les femmes, quelques familles se sont spécialisées dans cette activité, le travail effectué est très soigné. Le vacoa est une matière première, les feuilles, utilisées autrefois sous forme de ""rak"" pour cloisonner les cases, pour en faire des ballots à letchis. Aujourd'hui les feuilles du vacoa servent à confectionner divers objets, on est passé de l'objet utilitaire à l'objet d'art, de nombreux artisans à Saint-Philippe exposent et vendent des créations en tout genre servant cette fois à l'embellissement et à la décoration de la maison : lampes, mobiles, porte-objets, sacs, luminaires ...
  • Zone de Filaos, 360 hectares dont un tiers est loué par rotation pendant dix ans, aux planteurs de vanilles comme support de leur cultures. Le meilleur tuteur de la vanille est certainement le vacoa, mais le filao le remplace fort bien et après avoir servi de tuteur pendant dix ans, il peut être exploité en tant que bois de charpente ou de chauffage.
  • Zone de Bois de Couleur, jusqu'à environ 700 m d'altitude, la partie la plus intéressante de la forêt au point de vue des ressources. La forêt comporte plus d'une centaine d'espèces : Grand Natte, Petit Natte, Benjoin, Cannelle, Bois Rouge, Takamaka, Bois Noir, Bois Jaune ...
  • Zone de Palmistes rouges des hauts, ils poussent naturellement dans cette région. Il est quelquefois difficile de reconnaître les différentes sortes de palmistes, en fait il s'agit des variations normales d'une seules espèce, tous les choux sont appréciés, sauf celui du palmiste Cochon, non comestible.

Menu